Subscribe Now
Trending News

Blog Post

Économie

Pour Accélérer Les Travaux De l’Autoroute Kribi-Lolabé, Le Cameroun Signe Un PPP Avec le Chinois Chec 

Pour Accélérer Les Travaux De l’Autoroute Kribi-Lolabé, Le Cameroun Signe Un PPP Avec le Chinois Chec

Investir au Cameroun

Le ministre des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi, en compagnie de son homologue des Finances, Louis Paul Motaze, ont signé le 30 décembre à Kribi, dans le Sud-Cameroun, le contrat de partenariat avec l’entreprise chinoise China Harbour Engineering Company (Chec) pour le financement, la conception, la construction, l’exploitation et la maintenance de la section autoroutière Kribi-Lolabé (38,5 Km) ainsi que les 4,9 Km de ses voies de rétablissement.

Pour comprendre ce PPP, Louis Paul Motaze a donné l’explication suivante : « On a eu une mutation d’un mode financement à un autre. La première convention qui a été signée en 2012 (…) était un mode financement classique. C’est-à-dire que nous avons un projet qui a un coût, et nous allons vers les bailleurs de fonds. Nous en avons trouvé un : la China Eximbank qui nous a prêté 85% du montant ; et 85% signifie qu’il y a un montant restant de 15% restant. C’est ce qu’on appelle généralement les fonds de contrepartie. Et ces fonds de contrepartie sont à la charge de l’Etat. Il se fait seulement que (…) nous avons eu une série de crises ».

Le Minfi poursuit : « La crise de 2014-2015 que vous connaissez est arrivée. Ce qui a conduit les chefs d’Etat d’Afrique centrale à proposer qu’on aille tous vers le Fonds monétaire international. L’une des conséquences, c’est que l’Etat s’est retrouvé dans les difficultés de pouvoir honorer tous ses engagements. Et beaucoup de partenaires exigent que les 15% de l’Etat soient décaissés. C’est là que les négociations ont commencé avec Chec. Les négociations ont amené Chec à préfinancer les 15%. C’est pour ça qu’on se retrouve dans le PPP. Chec devient donc un actionnaire au projet. Ça va donc l’amener à créer une société de projet pour l’exploitation de l’autoroute ».

Pour le Mintp, la signature de ce PPP d’une durée de 31 ans ouvre la matérialisation de l’infrastructure autoroutière proprement dite car, les difficultés ont fait que l’Etat n’a pas pu mobiliser ce qui était attendu de lui dans le cadre du contrat type Engineering Procurement Construction signé avec le partenaire privé. « Avec ce PPP, Chec va pouvoir mobiliser les financements nécessaires pour faire avancer les travaux rendus à 88,8% à date », a expliqué Emmanuel Nganou Djoumessi.

Nouveau partenariat

Conformément au nouveau contrat avec l’entreprise chinoise, Chec doit créer une société de projet dans un délai de quatre mois après la signature du PPP. Cette société de projet sera dédiée uniquement au projet autoroutier. Chec sera l’actionnaire de référence dans le capital et devra y demeurer au moins à 51% pendant toute la durée du contrat. Toute cession du contrat de partenariat doit faire l’objet d’une autorisation préalable écrite de l’Etat conformément à la législation en vigueur.

Le partenaire privé s’engage à confier, et à faire confier par ses cocontractants, les travaux, prestations et fournitures à des entreprises nationales, chaque fois que la compétence ou la capacité des entreprises nationales permettent de considérer que lesdits travaux ou lesdites prestations ou fournitures seront réalisées dans des conditions de qualité, de délai et de coût équivalentes à celles que pourraient offrir des entreprises étrangères.

Le contrôle technique des travaux est assuré par le groupement STUDI International/INTEGC et une assistance à maitrise d’ouvrage est également assurée par le groupement Egis International/Egis Cameroun. La vitesse de référence est de 100 km/h, selon les codes et standards chinois, équivalent à 110Km/h des standards européens.

Le projet porte sur 38,5 km de section autoroutière en 2×2 voies extensibles à 2×3 voies + 4,9 km de voie de raccordement en 2×2 voies. Le tracé s’étend sur un itinéraire partant du village Mboro pour déboucher à Bilolo dans l’arrondissement de Kribi 2ème. Cette section est reliée au port de Kribi par une pénétrante de 1,2 km et à la Route Nationale N°7 Edéa – Kribi via une voie de raccordement de 3,7 km partant de la Route Nationale N°22 (Yaoundé-Olama– Kribi). Montant des prestations : 453 192 816 dollars US, soit environ 250 milliards de FCFA, hors taxes.

Objectifs de performance

Les objectifs de performance et de niveau de service assignés au partenaire Chec porteront sur : la propreté des abords et des aires ; l’information des utilisateurs, de tout événement grave se produisant sur l’autoroute au moyen des panneaux à messages variable ou de la radio ; la surveillance du réseau par des patrouilles régulières ; l’intervention sur événements, dont une durée maximale est fixée entre la réception d’une alerte par le Centre de Contrôle et l’arrivée sur les lieux du Partenaire Privé ; le délai d’attente au péage, dont la durée maximale est fixée ; le niveau d’emploi local qui doit être respecté ; la consommation de produits phytosanitaires, dont le taux est limité ; la satisfaction des utilisateurs, pour laquelle le délai moyen de réponse aux réclamations des clients est donné ; les inspections visuelles sur les diverses parties de l’autoroute pour relever et réparer toute dégradation, et pour lesquelles la fréquence est donnée, etc.

L’autoroute est exploitée en système de péage ouvert, à travers un poste de péage installé au point kilométrique 25. Le partenaire privé est incité par l’État à promouvoir des solutions de paiement électroniques. Ainsi, Chec doit mettre en place les équipements correspondants de manière à tendre vers un objectif d’au moins 50 % des transactions effectuées sans argent liquide à la dixième année d’exploitation.

Le projet d’autoroute Kribi-Lolabé vise en particulier, l’amélioration de la compétitivité et de l’attractivité du Port en eau profonde de Kribi. Il devra faciliter l’accès au port de Kribi, et la liaison avec le port de Douala ; alléger le trafic dans la ville de Kribi, par l’absorption d’une partie du trafic en partance ou en provenance de Campo ; améliorer les conditions de circulation au niveau régional et sous régional, etc.



Your support helps protect Cameroon Report and it means we can keep delivering quality journalism that’s open for everyone around the world.
Every contribution, however big or small, is so valuable for our future.

Donation Cameroon Report

Articles Similaires